Author Topic: The Paleys  (Read 314551 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Naslednik Norvezhskiy

  • Guest
Re: The Paleys
« Reply #405 on: February 21, 2010, 09:52:21 PM »
Does anybody have a picture of the Paley arms? (To be found in Часть 20 Общего гербовника дворянских родов Всероссийской империи, стр. 1 = Part 20 of the General Armorial of Noble Families of the All-Russian Empire, page 1)
I am still so curious about their arms. If somebody knows, please post! :-)

Offline Sara Araújo

  • Boyar
  • **
  • Posts: 244
    • View Profile
    • Facebook
Re: The Paleys
« Reply #406 on: April 16, 2010, 03:56:38 PM »
A letter from Natalie to Jean Cocteau:

"Suvretta House
Saint-Moritz
Vendredi 2 septembre 1932

Jean mon amour,

Ce n'est pas exactement la vérité. Car tu sais comme je sais que tu as parlé. Ce ne sont pas des potins. Je les aurais ignorés comme tu l'as toujours fait, mais c'est venant de toi qu'une indiscrétion me blesse et me fait mal.

Le fait même de trouver cela peu important me prouve combien nous jugeons la vie, les sentiments différemment. Voilà ce qui m'épouvant. L'amour n'est pas tout dans la vie. Il faut une entente absolue et cela nous ne l'avons pas. Tu as dit dans tes livres "Celui qui aime écrit sur les murs" et c'est vraiment ce que tu ressens profondément et que tu as besoin de traduire. Moi, c'est entèrement le contraire, et c'est un peu effrayant. Chéri, peux-tu penser uniquement à moi et me laisser être égoiste jusqu'au bout. Ne me presse pas de questions sur l'avenir. Je veux du calme et encore du calme et du repos. Si tu savais combien je suis moralment fatiguée. Je n'ai plus de courage de penser au futur. Je ne veux pas y penser. Je laisse peu á peu revenir à moi le goûte de vivre (j'étais si bas), du bonheur. Comment veux-tu que je fasse des plans, que je bâtisse une nouvelle vie alors que l'essentiel me manque, le désir de vivre.

Il fait beau, il y a du soleil, je t'aime et cela me suffit. Je ne veux rien savoir d'autre."

I would venture a translation, but my guess is that it would make both Natalie and Cocteau come out of their graves and kill me, so I'll keep it simple.  :D
Natalie Paley website:

http://nataliepaley.webs.com/

Naslednik Norvezhskiy

  • Guest
Re: The Paleys
« Reply #407 on: April 16, 2010, 04:09:21 PM »
Comme à « La Montagne magique » de Mann !

Quote from: Sara Araújo
I would venture a translation, but my guess is that it would make both Natalie and Cocteau come out of their graves and kill me, so I'll keep it simple.  Cheesy

Don't worry, I'd say. People who don't understand that much French (or are too lazy to use Google Translate :-) don't deserve to read it!
« Last Edit: April 16, 2010, 04:25:36 PM by Fyodor Petrovich »

Offline Alexandre64

  • Knyaz
  • ****
  • Posts: 834
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #408 on: May 15, 2010, 01:56:23 PM »
Here are some poems of Prince Vladimir Paley:

In French:

Les miettes

Je t'aimais bien, petite actrice
Aux yeux gris clair, aux cheveux blonds
Que longeant un foyer oblong
J'entrevis une nuit à Nice...

Bien avant que l'acte finisse
J'imaginais - pauvre garçon -
Le demi-jour de ton salon
Loin du grand fracat des coulisses

Parfois, vois tu, sans que l'on sache
Qu'un lien quelque part vous attache
Ce lien se dechire soudain...

Et l'on part emiettant sans cesse
Comme anx petits oiseaux le pain

Aux coeurs inconnus sa tendresse...

Novembre 1913

Offline Alexandre64

  • Knyaz
  • ****
  • Posts: 834
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #409 on: May 15, 2010, 01:57:04 PM »
Agonie

Elle disait:"je veux par les
Sentiers ombrageux m'en aller
Pour ne voir et n'aimer personne...
Me sentir delivrer enfin
Et n'entendre dans le lointain
Que la vielle cloche qui sonne...

Fuyant tes sournoises revanches
"Je veux me perdre dans les branches
Et tu ne me retiendras pas...
Tu me quitteras à l'orée
Ecoutant, avec l'adorée
S'eloigner le bruit de ses pas"...

W.Hohenfelsen
St Petersbourg
Novembre 1913.

Offline Alexandre64

  • Knyaz
  • ****
  • Posts: 834
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #410 on: May 16, 2010, 05:07:38 AM »
indifference

C'est en marchant par la contrée
un jour que je t'ai rencontrée
Comme l'on dit - au coin d'un bois...

De bleuets tes mains étaient fleuries
Et le gazouillis des fontaines
Semblai murmurer dans ta voix...

Tu chantais un refrain d'automne...
Un refrain lent et monotone
J'aimais tes longs sourcils arqués...

Mais blasé, j'aimais d'avantage
Que, tel un oiseau de passage
Tu glissas sans me remarquer....

W.Hohenfelsen.

Offline Sitka

  • Newbie
  • *
  • Posts: 13
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #411 on: May 16, 2010, 10:52:44 AM »
Thank you for the wonderful poems! May I ask where you found them? :)
Their love was called - Vladimir......

Offline Alexandre64

  • Knyaz
  • ****
  • Posts: 834
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #412 on: May 16, 2010, 12:43:41 PM »
In the book of Jacques Ferrand.

Offline Sitka

  • Newbie
  • *
  • Posts: 13
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #413 on: May 16, 2010, 04:59:15 PM »
Thank you Alexandre :)
Their love was called - Vladimir......

Offline Sasha_Katerina

  • Boyar
  • **
  • Posts: 117
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #414 on: May 16, 2010, 10:13:06 PM »
May I ask Sara Araújo, where did you find the letter to Jean Cocteau from N Paley? She writes very eloquently

Offline Sara Araújo

  • Boyar
  • **
  • Posts: 244
    • View Profile
    • Facebook
Re: The Paleys
« Reply #415 on: May 17, 2010, 02:56:19 PM »
From the Jean-Noel Liaut's book, "Natalie Paley: Un Princesse en Exil". I have been trying to write all the letters I've found from Natalie into my website. There aren't many yet, but you can go and check them if you want.  :)
Natalie Paley website:

http://nataliepaley.webs.com/

Offline Sara Araújo

  • Boyar
  • **
  • Posts: 244
    • View Profile
    • Facebook
Re: The Paleys
« Reply #416 on: May 17, 2010, 02:57:36 PM »
Agonie

Elle disait:"je veux par les
Sentiers ombrageux m'en aller
Pour ne voir et n'aimer personne...
Me sentir delivrer enfin
Et n'entendre dans le lointain
Que la vielle cloche qui sonne...

Fuyant tes sournoises revanches
"Je veux me perdre dans les branches
Et tu ne me retiendras pas...
Tu me quitteras à l'orée
Ecoutant, avec l'adorée
S'eloigner le bruit de ses pas"...

W.Hohenfelsen
St Petersbourg
Novembre 1913.


I wonder to whom did he write this one... there's not much information about Vladimir's love life...
Natalie Paley website:

http://nataliepaley.webs.com/

Offline Alexandre64

  • Knyaz
  • ****
  • Posts: 834
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #417 on: May 18, 2010, 01:15:04 AM »
In "Remember deRussie" Princess said her son had his first love during stay in Crimea.

Some of soes poems express this feeling

"A la poursuite de l'amour"
"Ronde amoureaux"
"Idylle"
"Amour au milieu de l'Hiver"

Offline irishgirl84

  • Newbie
  • *
  • Posts: 9
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #418 on: May 18, 2010, 02:55:14 PM »
Hello everyone, this is one more from him in French too :)

Je murmure à la flamme
Les chagrins de mon âme
Tous mes petits secrets
L'heure sans violence
Fait monter du silence
Des murmures discrets...

Pourtant je suis heureuse
Quand douillette et frileuse
Je m'assoies près du feu
Mais je sens quelque chose
Dont je ne sais la cause
Et qui me trouble un peu

Malgré moi ma pensée
S'enfuie comme enlacée
Par un vague désir...
Vers un vague plaisir...
Je suis toute songeuse...
Si j'étais-amoureuse ?


I don't know the title but if you need any translation about a text, don't hesitate to ask me because I'm French... His poetry are really beautifull :)
See you ;)
Severine

Offline Alexandre64

  • Knyaz
  • ****
  • Posts: 834
    • View Profile
Re: The Paleys
« Reply #419 on: May 19, 2010, 01:00:16 AM »
The poem's called "Chanson de Thérèse"

Par les soirs de décembre
Quand tout dort dans la chambre
Et quand l'âtre rougeoie
J'aime entendre la bise
Chanter sa plainte exquise
D'une lointaine voix...

Je murmure à la flamme
Les chagrins de mon âme
Tous mes petits secrets
L'heure sans violence
Fait monter du silence
Des murmures discrets...

Pourtant je suis heureuse
Quand douillette et frileuse
Je m'assoies près du feu
Mais je sens quelque chose
Dont je ne sais la cause
Et qui me trouble un peu

Malgré moi ma pensée
S'enfuie comme enlacée
Par un vague désir...
Vers un vague plaisir...
Je suis toute songeuse...
Si j'étais-amoureuse ?

It lacks a first Strophe.